Quelles sont les différences entre poêle à bois et poêle à granulés ?

De plus en plus présent dans les maisons individuelles, le poêle à alimentation au bois est devenu un véritable élément de confort quotidien. Cependant, deux types de poêles existent : le poêle à bois (ou poêle à bûches) et le poêle à granulés (aussi appelés pellets). On vous explique leurs différences pour faciliter votre choix.

Fonctionnement : différences entre bûches et pellets

Fonctionnement d’un poêle à bois/bûches

Initialement considéré comme un chauffage d’appoint, le poêle à bois a été conçu pour une diffusion de chaleur par rayonnement. Il restitue donc une chaleur importante près de votre poêle mais il produit des écarts de température avec le reste de votre habitation.

Chez Oliger, nous avons très vite réagi à ce problème et conçu des poêles à inertie (ou poêles de masse) afin de restituer plus progressivement la chaleur dans votre maison.

Par ailleurs, ce point représente un des principaux avantages d’un poêle en faïence.

Fonctionnement d’un poêle à pellets/granulés

Conçu pour une restitution de chaleur progressive, le poêle à granulés diffuse la chaleur par ventilation. La température est ainsi lentement propagée dans les pièces de votre logement. Vous pourrez ainsi chauffer des surfaces importantes. Le poêle à granulés est souvent programmable. Vous pouvez ainsi définir des plages horaires de fonctionnement avec une température de consigne.

L’installation du poêle : quelques subtilités à connaitre

Pour un poêle à bois, l’installation est relativement simple. Il n’y a que la nécessité de faire passer les conduits d’alimentation d’air et d’évacuation des fumées (en respectant la norme NF DTU 24.1).

A contrario, l’installation d’un poêle à pellets est plus technique. En effet, un poêle à pellets est dépendant d’une alimentation électrique. Il faudra donc penser à son branchement avant d’envisager son installation. Enfin, les pellets doivent être stockés à l’abri de l’humidité.

L’autonomie : une combustion optimale des bûches/granulés

L’autonomie d’un poêle dépend avant tout de sa conception et de sa masse.

On considère que celle d’un poêle à bois traditionnel est relativement courte et tourne autour de 3h, avant la nécessité d’un rechargement manuel. Cependant, l’arrivée des poêles à inertie a considérablement contribué à l’augmenter et la porte aujourd’hui à environ 8h.

Le poêle à pellets est équipé d’un réservoir à distribution automatique. Il peut donc être rempli à l’avance et augmente ainsi la durée de son autonomie. Cependant elle n’est pas simple à calculer puisqu’elle dépend de la capacité du réservoir de l’installation.

Entretien du poêle : essentiel pour un bon fonctionnement

L’entretien du poêle à bois se résume à un nettoyage occasionnel du cendrier et de la vitre ainsi qu’à un nettoyage du corps de chauffe deux fois par mois. A noter par ailleurs, les deux ramonages par an afin d’empêcher son encrassement (suivez nos conseils d’entretien).

L’entretien du poêle à granulés, quant à lui, se révèle beaucoup plus régulier. En effet, il peut être tout autant hebdomadaire que quotidien en fonction de modèles. Comptez également le passage d’un technicien tous les ans en plus des deux ramonages obligatoires.

Demandez nos Catalogues

pour découvrir l'ensemble de la collection.

Demandez un devis gratuit

personnalisé et sur-mesure.

Besoin d'informations complémentaires ?

Contactez-nous au :

consectetur sem, commodo luctus id non eget